L'observation visuelle

Un phénomène hivernal: le parhélie.

«J'ai vu trois soleils briller au ciel,
Je les ai longuement contemplés,
Et eux se tenaient là obstinément,
Comme s' ils ne voulaient pas me quitter.»
Franz Schubert: «Winterreise»
Lied: die Nebensonnen.
Paroles de Wilhelm Müller, (1827).

Paysage en grisaille… ciel en grisaille. Dans le stratus en verre dépoli, une lueur: le Soleil. Puis voici la surprise: au dessus de la montagne, un reflet, moins brillant mais irisé: le Soleil s' est dédoublé comme dans le merveilleux Lied de Schubert.

Parhélie
Parhélie au-dessus du Crêt du Midi près de Sierre, le 10 janvier 2000
vers 15 heures. Le «vrai» Soleil est en dehors de l' image.

C' est un parhélie. Ce phénomène est produit par la réflexion de la lumière sur des petits cristaux de glace qui se trouvent en suspension dans l' atmosphère. Sous nos latitudes, il est principalement hivernal. Pour qu' il se manifeste, le Soleil doit être à moins de 60° 45' de hauteur. Dans un air calme, les lamelles hexagonales des minuscules glaçons se disposent verticalement, et c' est ainsi que de chaque côté du Soleil, a 22 degrés de distance, apparaissent les deux images irisées.

Fernand Zuber


Top

SAVAR Update: 23 mars 2001 : J. Zufferey
Web-Design: H.-R.H. Wernli, CH-3952 Susten